Archives de catégorie : revue de presse

La revue des presse des spectacles de Fight-Impro

Spectacle avec PDG et Compagnie, sur le ton de l’improvisation

Samedi soir, le public est venu en nombre, salle Jean Renoir, en quête de spectacle vivant, amusant, plein d’énergie et de vibrations. PDG Compagnie est une troupe de théâtre installée à Chambéry depuis 2008. Elle propose de nombreux spectacles d’improvisation pour les petits et les grands.
La première partie mettait en scène des élèves amateurs qui jouaient en interaction avec le public. Une seconde partie mettait face à face deux comédiens professionnels et un arbitre : Bébé Hyde (David Sillet) et une certaine Martine Dussin Laborne (Marie Dalle), arbitre : Pierre Antoine Baillon.
Les prochains spectacles auront lieu à la salle Renoir le 17 décembre à 14h30 avec Capharnaüm (spectacle enfants), puis à 20 h avec un Fight-Impro.
Plus d’infos : 04 82 53 06 51.

DL – 23-11-2016

TIGNES – Match d’improvisation réussi pour les comédiens de “PDG et compagnie”

C’est un drôle de match qui s’est joué jeudi soir, à l’auditorium de Tignespace. Dans une parodie de combat de boxe, MC Raclette et Marie Chantal de Tout Schuss se sont affrontés sur le ring, sous le contrôle de François, dans le rôle de l’arbitre, tous trois comédiens improvisateurs pour “PDG et compagnie”. Les 12 thèmes
joués sous forme de rounds étaient donnés par le public qui votait à la fin de chaque match. Le ton fut donné à la montagne et aux jeux d’hiver dès les premiers rounds, avec les thèmes “chaînes ou chaussettes”, « nuit au refuge » ou encore “votre enfant échoue à sa troisième étoile”. Des sujets typiquement d’époque, qui illustrent les préoccupations des spectateurs, qu’ils soient locaux ou vacanciers.

« Il est très fréquent de retrouver la même thématique en fonction de l’endroit où nous jouons. Pour diversifier les répliques et  dynamiser le jeu, nous élargissons le champ des possibilités grâce à des contraintes de forme comme, par exemple, en échangeant les personnages ou en mode “en aparté”. Cela permet de ne pas se lasser, de se laisser surprendre et guider par le jeu, donc s’amuser et donner des émotions aux gens », explique François, arbitre  absolument pas officiel.

Le combat fut fatigant pour les improvisateurs qui ont enchaîné les 12 rounds sans repos. « Quand on est deux à s’affronter comme ce soir, c’est assez éprouvant puisqu’on n’a pas le temps de se reposer. Il faut rebondir à chaque réplique et se réinventer à chaque nouveau thème. C’est intense mais fun ! Au moins, on n’a pas le temps de s’endormir », confie MC Raclette.

Le match s’est terminé sur la même note sur laquelle il avait  commencé, en revenant aux chaussettes, signe qu’il fallait reprendre la route.

Le Dauphiné Libéré – 15-02-2016

Des comédiens rendent l’aventure très ludique – DL du 21/05/15

pierre-antoine-baillon-et-david-sillet-ont-fait-vivre-aux-eleves-de-vraies-situations-a-ne-pas-reproduirePierre-Antoine Baillon et David Sillet ont fait vivre aux élèves de vraies situations, à ne pas reproduire.

Aix-les-Bains

PDG et Compagnie : des comédiens rendent très ludiques cette aventure

David Sillet et Pierre-Antoine Baillon, de la compagnie de théâtre Chambérienne PDG et Compagnie, proposent de nombreux spectacles d’improvisation et de théâtre de rue pour petits et grands.

Pour cette opération, les comédiens se sont basés sur les documents fournis par le groupe RATP-DEV pour écrire des situations réalistes, sans oublier leur spécialité, l’improvisation, les réactions des enfants étant parfois des plus imprévisibles.

Ils se produiront prochainement lors d’un spectacle de Fight Impro avec le Belge Pierre de Brauer, mercredi 27 juin à 20 h 30 salle Jean Renoir à Chambéry.

R.F

DL – Improvisation théâtrale pour Halloween

Dauphiné Libéré du lundi 10 novembre 2014

Une soirée fight impro (spectacle d’improvisation théâtrale) spéciale Halloween s’est déroulée, à la salle Jean Renoir, vendredi. La fight impro, créée par PDG et Compagnie, parodie les combats de boxe. Deux comédiens, face à face, s’affrontent dans des sketches totalement improvisés, round après round, sous le contrôle d’un arbitre. Prochain rendez-vous le vendredi 28 novembre à 20h30 et le samedi 13 décembre pour une maestro impro à 20h30 à la salle Jean Renoir de la rue Nicolas Parent.

DL – “Fight impro” : un combat de mot improvisé sur le ring

Sur le ring, deux boxeurs et un arbitre. Ou plutôt deux comédiens qui se battent, mais avec des mots. Une parodie des matchs de boxe, les cris du public en prime.

“Fight impro” est un spectacle de théâtre totalement improvisé. Quelques astuces permettent aux comédiens de lancer et relancer les sketches. « La durée de l’improvisation est décidée par l’arbitre, avant ou pendant le round, » précise Pierre-Antoine Baillon, “catcheur d’impro”.

À l’entrée, un chapeau attend les suggestions de thèmes du public. L’arbitre pioche un des morceaux de papiers puis indique à ses boxeurs les contraintes qu’ils doivent respecter : mimes, phrases répétées, style de films… À l’issue de chaque round, le public vote pour son boxeur préféré.

Précisions que la troupe “PDG et compagnie” est originaire de Chambéry et qu’elle donne régulièrement des shows de théâtre d’improvisation professionnel.

DL – Savoyards et Québécois s’affrontent en impro

Article du Dauphiné Libéré paru le 06-10-2014

La Ligue d’improvisation de Savoie (LIS), installée à Chambéry depuis 2008, regroupe aujourd’hui une dizaine de comédiens expérimentés et professionnels de la compagnie “PDG et compagnie”. Elle propose des spectacles d’improvisation qui se déclinent sous différents formats : match d’improvisation, catch impro ou fight-impro.

Et demain, c’est un rendez-vous majeur qui attend la Ligue : un match d’impro face à la ligue de Montréal, à 20 h 30 au Scarabée de Chambéry. Nous avons voulu en savoir plus sur ces face-à-face improvisés. Explications avec Grégory Bichet, comédien à la LIS.

Un match très spécial ce mardi soir

D’abord, les différences entre match d’improvisation, catch impro ou fight-impro ? « Le match d’improvisation se joue par équipe de 5 ou 6 comédiens tandis que le fight-impro se joue en un contre un. Les comédiens improvisent tour à tour sur des thèmes donnés par le public et, à la fin de chaque “fight”, le public vote pour son impro préférée. »

« Pour le catch impro, les comédiens sont déguisés et improvisent par équipe de 2 ou 3 sur des thèmes choisis par le public. Et comme au catch, pas de coup en dessous de la ceinture ! »

On retrouve une constante dans ces formats d’improvisation : l’arbitre, personnage impartial, fermé et pince-sans-rire, souvent hué par les spectateurs. Il veille au respect des règles et siffle des fautes. « Les comédiens doivent éviter, par exemple, le cabotinage (parler de soi avec prétention), la rudesse (agressé son adversaire verbalement, lui couper la parole), le hors-contexte ou encore le décrochage (quand les comédiens se mettent à rire et sortent de leur rôle). Mais en réalité, siffler ce genre de fautes sert plus à agrémenter le jeu des acteurs plutôt qu’à les sanctionner. »

Enfin, les matchs laissent une grande place à l’interactivité avec le public. C’est lui qui vote, avec un carton rouge ou blanc ou à l’applaudimètre, pour le ou les vainqueurs.

La rencontre de mardi soir est d’autant plus importante que le match d’improvisation a été imaginé en 1977 au Québec par Robert Gravel, via le Théâtre expérimental de Montréal. Il se présente comme une parodie de match de hockey, les jouteurs, qui portent des maillots de hockey, s’affrontent sur une scène aux allures de patinoire ! Les Québécois sont donc les pionniers du genre, en plus d’être de solides adversaires. Après une victoire savoyarde en 2012 et une revanche québécoise en 2013, cette édition 2014 sonne comme “La Belle”. Un match qui s’annonce déjà d’anthologie.

> ledauphine.com
> Savoie

Lundi 6 octobre 2014
CHAMBÉRY Théatre : Savoyards et Québécois s’affrontent en impro
Les comédiens de la Ligue d’improvisation de Savoie attendent de pied ferme leurs homologues québécois pour un match d’impro à ne pas rater. Les comédiens de la Ligue d’improvisation de Savoie attendent de pied ferme leurs homologues québécois pour un match d’impro à ne pas rater.

Par Arthur HENNARD | Publié le 06/10/2014 à 06:08

Article du Dauphiné Libéré paru le 06-10-2014