Mike Whirlpool fait tomber Harold Keaton

Pour la première rencontre de la 12e saison du Fight Impro, on ne peut pas dire qu’elle ait commencé sans problème. En effet, Mike Whilpool a remplacé, au pied levé, notre invité, Matthieu Lemeunier, qui a eu un petit problème de santé. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Heureusement, la fédération Internationale de Fight Impro (FIFI) a toujours un cheptel de combattants sous le coude.

Mais qui est Mike Whirlpool ? Tout simplement, il est le demi-frère de Mike Brandt, la voix et la chute en moins. Tout droit sorti de son kibboutz, il est venu affronter son adversaire, Harold Keaton, acteur muet et burlesque, mais en bonne santé.

Dès les premières secondes, les Fight-improvisateurs ont mis la barre très haute, avec une reprise « coups bas » avec accents, spécialité de Mike Whirlpool. Reprise qui a déstabilisé Harold Keaton. Mais c’est sans compter sur le talent d’Harold Keaton à la réplique pertinente et drôle, qui met à genou Mike Whirlpool dans une autre reprise. Le vote du public se balance de l’un à l’autre à chaque improvisation. La victoire est serrée.

Certaines reprises retiennent notre attention. Notamment, la « culture » inspirée du catalogue du festival d’Avignon, où un homme, abusé par un prêtre pédophile (merci le public pour ce choix !), préfère l’amour d’une femme à la vengeance.

A l’issue de la soirée, le public donne victorieux Mike Whirlpool !